Ituri : les déplacés de Rhoe saluent la protection de la MONUSCO contre les attaques des miliciens

Plus de soixante mille déplacés du site de Rhoe, dans le territoire de Djugu (Ituri) sont sécurisés par la MONUSCO, ont-ils témoigné lundi 14 février. Les soldats onusiens organisent des patrouilles diurnes et nocturnes aux alentours du site pour assurer leur sécurité face aux menaces d’attaque de leur site par de présumés miliciens de la CODECO, rapporte le chef de la localité de Rhoe.

Le seul espoir de ces familles est la présence d’une base de la MONUSCO à Rhoe. Selon le chef de la localité de Rhoe, si ces déplacés sont encore dans ce lieu de refuge, c’est parce que la MONUSCO est encore présente à leur côté. Il souhaite que cette présence soit encore renforcée en effectif pour plus de sécurité :

 « Nous restons encore dans ce site grâce à la présence des casques bleus de la MONUSCO à nos côtés ».

A part l’insécurité, ces déplacés sont aussi confrontés au manque d’installations hygiéniques confortables et de nourriture ainsi qu’à la promiscuité.

L'infirmier titulaire du centre de santé de Blukwa, Jean-Marie Lombu, annonce que les malades se comptent par dizaines, notamment des enfants malnutris et des maladies respiratoires aigües.

Mais à ce jour, la plupart de ces personnes manifestent le souci de retourner dans leurs localités et plaident pour le rétablissement de la paix.   

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner