RDC : Felix Tshisekedi relève la nécessité d’un dispositif répressif adapté à la cybercriminalité

Le Président de la République, Felix Tshisekedi a exprimé ses vives préoccupations sur les proportions inquiétantes que prend la cybercriminalité en République Démocratique du Congo(RDC) au travers des réseaux sociaux. C’était vendredi 18 février lors de la réunion du conseil des ministres qu'il a presidé à Kinshasa, rapporte le compte rendu publié par le ministère de la communication et médias.

 

Selon ce document, Felix Tshisekedi a notamment épinglé les problèmes liés au harcèlement sous diverses formes, l’usurpation d’identité numérique, la diffusion du matériel à contenu tribaliste « dont les conséquences néfastes ne font l’ombre d’aucun doute ».

Pour le Chef de l’Etat, « cette triste réalité se vit malheureusement au moment où le dispositif légal actuel en la matière montre ses limites ; ce qui, du coup, pose problème pour réprimer la cybercriminalité ».

Pour y faire face, le Président de la République a invité le Gouvernement à finaliser le projet du code du numérique et de le transmettre au Parlement, à la prochaine session, suivant la procédure constitutionnelle requise pour son examen et son adoption.

D’après le compte rendu du conseil des ministres, ce code du numérique nécessitera la réécriture de la loi et de la procédure pénales, avec un accent particulier sur les questions liées à la preuve électronique.

Par ailleurs, le Président de la République a saisi cette occasion pour en appeler « à la responsabilité citoyenne de chaque compatriote et des médias pour éradiquer ce fléau qui entrave non seulement la cohésion nationale, mais aussi, les mœurs et la coexistence pacifique », a précisé la même source.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner