Kisangani : le CIFOR s'insurge contre la publication de l'acte de vente publique de ses biens par la justice


Le Centre de recherche forestière international (CIFOR) a exigé, jeudi 3 mars, le respect et l'observance des règles qui régissent la coopération entre le Gouvernement de la RDC et les partenaires internationaux, en l'occurrence l'Union Européenne.

Cette prise de position est faite 48 heures après la publication de l’acte de vente publique de ses biens saisis par la justice. Il s’agit de deux véhicules et un groupe électrogène affectés aux projets FORETS et NPC, financés par l’Union Européenne dans le paysage de Yangambi.

Pour le directeur du projet FORETS, Paolo Cerrutti, la saisie de ses biens est faite d’une manière irrégulière. Il indique que « la vente de la chose d’autrui est nulle ».

Sans obstruer à la justice, ajoute Paolo Cerruti, le CIFOR et ses partenaires dénoncent cette « signification de date de vente publique ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner