Beni : des ONG en atelier sur le dialogue démocratique pour la paix


Une séance de dialogue démocratique pour la paix réunit depuis mercredi 2 mars à Beni (Nord-Kivu), les membres des associations féminines de la ville et territoire de Beni, les femmes actrices de la paix et les représentants des groupes de pression, mouvements citoyens ainsi que les acteurs de la société civile.

L'un des membres d’une des associations féminines locales qui participe à ce dialogue, Charmante Kavira Syahava, espère que des pistes des solutions seront apportées à l'issue de cet atelier :

«Mon attente est que nous ressortissions les vrais problèmes de la communauté, parce que nous sommes là, nous représentons la base, nous représentons toute la communauté. Je souhaite que nous parlions de vrais problèmes qui inquiètent, qui mettent en mal la restauration de la paix dans notre région ».

Elle souhaite aussi que les autorités prennent en compte toutes les recommandations qui sortiront de ces assises, qu’elles les analysent et qu’ils essayent d’y travailler pourvu que la paix soit réelle.

Charmante Kavira Syahava est d’avis que les autorités « ne peuvent pas restaurer la paix sans la participation de nous, la communauté. A partir de nos contributions, en tout cas je souhaite que nos autorités prennent en compte tout ce que nous allons leur dire ».

L'activité, initiée par Pole Institute, est soutenue par la MONUSCO.

Pour le directeur de Pole Institute, Isaac Muchele, l’objectif est de rapprocher les autorités des populations dans un cadre de concertation pour la recherche de la paix :

« L’idée c’est que en identifiant les différents problèmes, en identifiant les différentes solutions, qu’ils aient au moins un cadre où ils vont mettre en œuvre ces solutions-là, les solutions identifiées par rapport à la construction de la paix, par rapport à la prévention des conflits mais aussi par rapport à la bonne gouvernance sécuritaire pour protéger les populations contre les atrocités des groupes armés aussi l’insécurité qui caractérise actuellement la ville de Beni ».

Ce dialogue proprement dit a été précédé d’un mini dialogue mercredi au cours duquel les participants ont élaboré des cahiers de charge à présenter aux autorités de l’état de siège. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner