Sankuru : dix détenus s’évadent du cachot du parquet général de Lodja

Dix détenus se sont évadés dimanche 6 mars au cachot du parquet général de Lodja dans la province du Sankuru. La société civile qui livre cette information, condamne cette évasion et parle d’une complicité. 

Le procureur général, Aubin Iyelinzo, qui affirme avoir mis à la disposition de l’auditorat trois policiers commis à la garde de cet amigo pense également que cette évasion était préméditée. 

Il a confirmé que le cachot où était ces détenus n'a pas était cassé. Selon lui, tout porte à croire à une conspiration car un seul coup de sommation a été entendu quelques minutes après l'évasion. 

D'après Aubin Iyelinzo, les évadés sont sortis par la grande porte. Face à cette situation, il a décidé de mettre les trois policiers commis à la garde de cet amigo, à la disposition de l’auditorat militaire afin d’être jugé en flagrance pour connivence à l'évasion. 

La société civile pense que tous ces évadés sont ceux poursuivis pour meurtre, viol, incendies des maisons lors du rebondissement du conflit foncier qui a opposé les habitants du secteur de Nambelo a ceux de Nvunge du 8 au 14 février dernier. 

Le président de cette structure citoyenne, André Anyeme, fustige que ces repris de justice aient été détenus au cachot pendant plus de 15 jours. 

« La société souhaite que les fugitifs soient retrouvés et répondent de leurs actes. Ils étaient détenus au cachot pendant plus de 15 jours contrairement à la loi en la matière », ajoute-t-il. 

Selon le procureur général, ces évadés ont été gardés au niveau du cachot, car la prison de Lodja est très délabrée. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner