RDC : les peuples autochtones demandent l’accroissement à 30% du taux des espaces protégés d’ici à 2030


Les peuples autochtones et locaux de la République démocratique du Congo (RDC) demandent au gouvernement d’accroitre à 30% le taux des espaces protégés d’ici à 2030, contrairement à 17% reconnus par la loi actuelle. Cette requête est l’une des conclusions de la première assemblée sous-régionale des peuples pygmées et locaux venant de huit pays d’Afrique centrale, réunis à Goma au Nord-Kivu, du 7 au 9 mars. 

Pour le directeur provincial du PIDEP, Diel Mochire Mwenge, il a été observé que la conservation intégrale est beaucoup plus valorisée par les gouvernants au détriment de la conservation communautaire, alors que cette dernière présente des avantages notamment la gestion locale et durable conformément à leurs mœurs et tradition. 

Le Cameroun, le Gabon, la République du Congo, le Rwanda, la République centrafricaine (RCA), le Burundi et plusieurs provinces de la RDC ont été représentés dans cette assemblée. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner