Maniema : le député Patrick Amisi plaide pour la réhabilitation du pont Ambwe de Kailo

Depuis que le pont Ambwe dans le territoire de Kailo (Maniema) en février dernier, les prix des produits de première nécessité ne font que galoper. Le député national de Kailo, Patrick Amisi Lupya qui revient de ses vacances parlementaires, a demandé dimanche 13 mars aux autorités de prendre toutes ses dispositions pour résoudre ce problème. 

Selon Patrick Amisi Lupya, « avec la destruction de pont Ambwe, un petit gobelet que nous appelons communément ‘Tomato’, du sel qui revenait à 500 francs, aujourd'hui ça revient à 1500 francs pendant qu’à Kindu les 1500 c'est le prix de presque un kilo du sel (…) Donc, la vie a triplé ».  

La même tendance est observée en ce qui concerne les produits pharmaceutiques et d'autres produits de première nécessité parce qu’il n'y a plus de communication.  

« Pour traverser, on a mis une petite pirogue fortune là-bas ; il faut débourser 20 à 25000 francs pour traverser. Alors, ces trafiquants font endosser ces charges sur le coût des prix des produits de première nécessité qu'ils utilisent pour vendre au niveau du secteur d'Ambwe. C'est inacceptable ! L'État doit s'assumer, l'État doit prendre ses dispositions pour palier à ce problème », a poursuivi le député.  

Le pont Ambwe avait cédé à la suite d'une forte pluie qui s’était abattue au mois de février dernier dans la zone. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner