Ville morte à Kindu : l’exécutif salue la maturité de la population, la société civile se félicite de sa réussite

La société civile force vive du Maniema se félicité de  la réussite de la journée ville morte organisée le 17 mars à Kindu. Selon elle, la population a répondu à 80% à l’appel, en dépit des tractations qui avaient pour objectif de décourager toutes les parties prenantes.  

« Jusqu'à 9 h, le marché était vide. Des gens sont passés dans les services publics avec des listes pour prendre les noms de ceux qui étaient présents avec promesse de sanctionner ceux qui ont voulu exprimé leur ras-le-bol. Il y'a le pouvoir qui a utilisé des astuces avec des coups de fils pour dire : si vous n'arrivez pas chez nous, on va vous sanctionner », a expliqué  Stéphane Kamundala de la société civile du Maniema.  

Selon lui, le gouvernement provincial a tout mis en place pour faire échouer la ville morte. 

De son côté, le gouvernement provincial salue la population  qui n’a pas suivi le mot d'ordre de la société civile.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner