Assassinat du ministre de la jeunesse de Tshuapa : les activités socio-économiques toujours paralysées


Les activités socio-économiques restent paralysées depuis mardi 22 mars consécutifs à Boende, Chef-lieu de la province de la Tshuapa, suite à l’insécurité qu’entretiennent certains jeunes de la ville après le meurtre du ministre provincial de la jeunesse, Gervais Basambi, dans la nuit de dimanche à lundi 21 mars.

Certains jeunes de Boende ont incendié un restaurant et grièvement blessé à la machette un moto-taximan qu’ils accusent de complicité avec le meurtrier.

Plusieurs témoins joints ce mercredi à Boende ont dit avoir peur de sortir. Puisqu’un groupe de jeunes, qui tiennent à venger l’assassinat du ministre Gervais Basambi, font la loi, ont-ils affirmé. Ils ont incendié une habitation. Puis ils ont attrapé un motard surnommé WhatsApp, et qui est ami du meurtrier, ils l’ont blessé à plusieurs coups de machette. Ce taximan est encore admis à l’hôpital dans un état critique. Dès 18 heures locales (17h TU), il y a eu interruption de la circulation des taximotos.

Ce mercredi, la panique s’est encore emparée de la population. Malgré l’appel des autorités à la reprise des activités, plusieurs écoles n’ont pas ouvert. Les parents ont préféré protéger leurs enfants à la maison. La plupart des boutiques et marchés, ainsi que des lieux de culte ont été également paralysés. Car ces jeunes en colère se livrent impunément à une sorte de chasse à l’homme, selon des témoins. Ceux-ci s’étonnent que les forces de l’ordre ne protègent que des boutiques des expatriés indo-libanais.

Le corps du ministre assassiné est à la morgue de Boende. Le presumé meurtrier est arrêté à la prison centrale, avec 15 autres personnes interpellées pour raison d’enquête. La population attend encore l’arrivée à Boende, sur ordre du parquet général de cassation, un magistrat du parquet général de Mbandaka pour instruction du dossier.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner