Le Rwanda, accusé de soutenir le M23, en appelle à l’arbitrage du Mécanisme conjoint de vérification

  

Le Rwanda nie toute implication ou un quelconque appui au M23 qui a mené les incursions le lundi 28 mars sur les positions de Forces armées de la RDC dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu), précisément dans la zone de Tshanzu et Runyonyi.   C’est ce qu’indique le communiqué signé lundi 28 mars par le gouverneur de la province de l'Ouest du Rwanda, frontalière avec la ville de Goma, François Habitegeko. 

 La RDC et le Rwanda disposent d'un mécanisme de vérification dans le cadre de la CIRGL et au niveau bilatéral pour vérifier ces allégations, rappelle ce communiqué. Le Rwanda en appelle ainsi au mécanisme conjoint de vérification (JMV) à enquêter sur ces allégations.   

Le gouverneur de la province de l'Ouest du Rwanda, François Habitegeko, déclare que les Forces de défense rwandaises (RDF) ne sont en aucun cas impliquées dans les « activités belligérantes à travers la RDC ». 

Il parle de fausses accusations et ne reconnait pas non plus, les deux capturés des RDF. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner