Insécurité dans l’Est de la RDC : une moyenne de 250 civils sont tués par mois (Bintou Keita)


Près de 2 300 morts ont été enregistrés au dernier trimestre de 2021 dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, dans la partie Est de la République démocratique du Congo. Dans son discours, mardi 29 mars devant le Conseil de sécurité de l’ONU, la cheffe de la MONUSCO indique que ce chiffre représente une moyenne mensuelle de 250 civils tués dans chacune de ces deux provinces. 

Le gouvernement congolais devrait mettre en œuvre des stratégies globales pour s’attaquer aux causes profondes et structurelles de la détérioration sécuritaire dans l’Est du pays, ajoute-t-elle, lors de son intervention par visioconférence. 

Des stratégies qui prennent en compte notamment, des mesures et réformes susceptibles de s’attaquer aux causes profondes et structurelles de ces conflits, a ajouté la cheffe de la MONUSCO. 

Bintou Keita a informé les 15 membres de l’exécutif onusien que, malgré les opérations militaires menées dans le cadre de l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu, les pertes civiles et les déplacements des populations ne cessent d’augmenter. 

Le dernier rapport de la Représentante spéciale sur la République démocratique du Congo a été présenté devant la même institution en décembre 2021. 

Depuis lors, la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC s’est détériorée en dépit des opérations militaires conjointes FARDC-UPDF contre les Forces démocratiques alliées (ADF), a laissé entendre la Cheffe de la Mission onusienne. 

En plus des représailles sanglantes contre les populations civiles au Nord-Kivu et en Ituri dont les auteurs sont les ADF et la CODECO, Bintou Keita a aussi mis en exergue la reprise alarmante, ces trois derniers mois, des activités du mouvement M23 au Nord-Kivu.  

Pour Bintou Keita, la détérioration de la situation sécuritaire dans les deux provinces mises sou le régime de l’état de siège illustre, selon ses propres termes, les limites inhérentes au recours aux seules opérations militaires pour résoudre les conflits. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner