Nouvelle attaque du M23 : le ministre des Affaires étrangères va convoquer l’ambassadeur du Rwanda en RDC

Le ministre des Affaires étrangères de la RDC va convoquer l’ambassadeur du Rwanda en RDC pour fournir des explications sur la présence des militaires rwandais aux côtés des rebelles du M23 qui ont  attaqué des positions des FARDC de Tchanzu et Runyonyi, dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). C’est ce qu’a affirmé lundi 28 mars le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, lors de son intervention sur le plateau de TV5 comme invité. 

« Dès demain (mardi), par rapport aux affirmations que l’armée a faites, mon collègue des Affaires étrangères invitera l’ambassadeur du Rwanda accrédité en RDC pour qu’il vienne donner des explications sur cette affaire et voir dans quelle mesure on peut durablement régler ce problème avec M23, ce groupe résidu qui continue à semer la terreur et la désolation dans cette partie du pays », a affirmé Patrick Muyaya. 

Le gouvernement condamne aussi la nouvelle incursion du M23 à Chanzu et Runyonyi dans la province du  Nord-Kivu et dénonce l’hypocrisie du Rwanda : 

« Je crois qu’il faut condamner cette unième incursion parce que ce n’est pas la première fois. L’année passée, il y a eu des attaques de ce genre. L’armée qui suit et qui documente les éléments sur terrain nous a versé les documents. Nous condamnons cette attitude. Nous pensons qu’il est temps de mettre fin à cette hypocrisie ou à cette forme de complicité qui existerait entre le M23 et le gouvernement Rwandais. Parce que nous voulons regarder le Rwanda comme un partenaire ». 

M. Muyaya rappelle que la RDC a adhéré à la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est dans les soucis de construire les relations de paix pour consolider l’économie entre les Etats afin que la région de Grands Lacs soit celle qui permettra le décollage et le développement de toute l’Afrique. 

En fait, dans un communiqué publié lundi 28 mars à Goma, les Forces armées de la République démocratique du Congo ont affirmé que dans la nuit du 27 au 28 mars 2022, le M23 soutenu par les Forces de défense du Rwanda, a mené des incursions et attaqué les positions des FARDC de Tchanzu et Runyonyi, dans le territoire de Rutshuru. 

Au cours de ces attaques, ajoute le communiqué, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ont mis la main sur deux militaires rwandais du 65ème Bataillon de la 402ème Brigade des Forces de Défense du Rwanda basés à Jarama, au Camp militaire Kibungo au Rwanda. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner