Equateur : faible mobilisation du financement local pour la vaccination

La mobilisation de fonds de l’état en faveur de la vaccination dans la province de l’Equateur reste faible, malgré le vote, il y a deux ans, d’un édit provincial pour le financement local de la vaccination. Ce constat a été fait vendredi 1er avril par des acteurs du secteur de la santé et de la société civile, réunis en atelier à Mbandaka. Cet atelier a été organisé par l’ONG Village Reach.

 

Les participants à cette rencontre ont constaté, par exemple, qu’en 2020, à peine 28 % des enfants ont été complètement et correctement vaccinés contre la poliomyélite. Pour la même période, seulement 17% des engagements pris ont été tenus pour la mobilisation des ressources financières. Ces données avaient été présentées lors du 2e forum national sur la vaccination et l’éradication de la poliomyélite, tenu à Kinshasa en octobre 2021. 

Les acteurs du secteur de la santé et de la société civile de l’Equateur ont déploré la léthargie qu’accuse cette province dans la mobilisation des fonds pour la vaccination au regard de l’édit provincial portant financement local de la vaccination.  

« Mais en 2020, l’activité vaccinale a plutôt été convoitée comme gagne-pain à l’Equateur alors que la province de Tshuapa, également moins nantie, a pu mobiliser 72 000 dollars américains », a déploré le délégué de l’UNICEF.

La représentante du parlement d’enfants à cette rencontre a plaidé pour l’implication personnelle du gouverneur dans le suivi et la mise en œuvre de l’édit promulgué par lui.  

Par ailleurs, la société civile a dénoncé « le clientélisme et l’ingérence politicienne, dans les activités vaccinales à l’Equateur ». Elle a plaidé pour son implication dans les opérations, afin de veiller sur la bonne utilisation des fonds.

Mais, les fonds en question sont très minimes, estimés à 800 dollars par mois, pour les 18 Zones de santé de la province, a révélé le médecin chef d’antenne  du Programme élargi de vaccination(PEV) à Mbandaka, Dr Jean-Robert ISANDJOLA. Il  a exhorté à un éveil de conscience tous les acteurs impliqués dans la vaccination. Il les appelle notamment à mobiliser des fonds susceptibles de basculer la couverture vaccinale de l’Equateur, de 63% en 2021 à au moins 80%, tel que souhaité par le plan national, a-t-il conclu. 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner