Ituri : Thomas Lubanga libéré avec trois autres membres de la Task Force après deux mois de captivité

Thomas Lubanga et Floribert Ndjabu, respectivement coordonnateur et coordonnateur adjoint de la Task Force ainsi que deux colonels des FARDC, les derniers otages de la CODECO, ont été libérés ce mardi 12 avril après deux mois de captivité. 

Aussitôt à Bunia, les ex-otages qui présentent les signes de faiblesses da la suite des mauvaises conditions de détention difficiles dans le maquis, ont été acheminés au gouvernorat de province pour une rencontre avec le chef de l’exécutif provincial. 

Des scènes de liesse de certains habitants qui craignaient pour leur vie ont été observées dans la ville et dans la périphérie après leur libération, tôt ce mardi dans la matinée.   

Pour le gouverneur de l’Ituri, Johnny Luboya, leur libération a été rendue possible grâce aux forces spéciales congolaises qui ont mené un assaut sur les positions de la CODECO, dans le secteur de Walendu Djatsi vers 2 heures du matin, dans la nuit de lundi 11 à ce mardi 12 avril, en vue de libérer les otages. 

C’est ce que confirme Thomas Lubanga, qui salue la bravoure des FARDC, dans une interview accordée à la presse locale : 

« Je manque des mots pour féliciter et remercier notre armée. Nous étions dans le goulot d’étranglement. Il n’y avait plus d’issues pour nous au regard des enchères autour de notre libération. Nous constituons pour nos ravisseurs, de trophées avec lesquels ils pouvaient faire des chantages autant qu’ils le voulaient et pendant des mois. Mais, une coordination parfaite de nos forces armées avec le colonel qui était avec nous, a conduit à défaire ce groupe qui ne réfléchit que le mal. Nous avons bénéficié des orientations véritablement professionnelles de la part du secteur opérationnel, de la part de la Garde républicaine ainsi que de la maison militaire. Tout était mis en œuvre pour que notre libération puisse réussir et c’est une libération de bravoure. Franchement, la Task Force et fière de notre armée ».     

Une autre version des faits 

D’autres sources locales renseignent que leur libération s’inscrit dans le cadre des négociations avec le gouvernement de la RDC qui a répondu à certains préalables posés par le groupe armé CODECO. Il s’agit notamment de la « libération de certains détenus présumés miliciens de la CODECO à la prison centrale de Bunia, du cessez-le-feu par l’armée et du retour de la population dans certains villages ».  

Thomas Lubanga et d’autres membres de la Task Force ont quitté il y a quelques heures Bunia pour Kinshasa, dans un avion militaire. 

Huit personnes, dont six membres de l’équipe de la Task Force envoyée par le Chef de l’Etat avaient été pris en otage le 16 février 2022 vers Bambou dans le territoire de Djugu pendant une mission de sensibilisation de ces assaillants à déposer les armes.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner