Ituri : plaidoyer pour la libération des membres de la task-force pris en otage par la milice CODECO

L’Union des associations culturelles pour le développement de l’Ituri, demande au gouvernement congolais de s’impliquer pour la libération des membres de la task-force pris en otage par des rebelles de la milice CODECO depuis le 16 février dernier. Dans une déclaration rendue publique samedi 5 mars à Bunia, et parvenue dimanche 6 mars à Radio Okapi, elle invite la milice à libérer ces otages sans conditions.

En l'espace d'une semaine, pas moins de trois plateformes ont fait entendre leurs voix pour exiger la libération des membres de la task-force, une équipe d'anciens seigneurs de guerre de l'Ituri dépêchée par le Chef de l'État pour sensibiliser les groupes armés à déposer les armes.  

Il y a d'abord eu la rencontre mardi dernier entre les membres des communautés Hema et Lendu. Ensuite, la déclaration des confessions religieuses. Puis le samedi, celle de l’UNADI qui a réuni ses 21 communautés membres.  

Leurs réflexions ont porté sur l’insécurité qui persiste dans cette province. Mais surtout, sur la situation des otages qui restent prisonniers des rebelles de la CODECO depuis le 16 février dernier.  

Parmi ces otages, il y a entre autres Thomas Lubanga ou encore Janvier Bin Ekwale le président de l’UNADI.

A l’issue de cette rencontre, l’UNADI demande au gouverneur militaire de l’Ituri et au gouvernement congolais de tout mettre en œuvre pour obtenir la libération de ces personnes. Elle invite aussi les Ituriens à éviter toute forme de manipulation qui nuit à la paix et à la sécurité.  

Les membres de la Task force avaient été pris en otages dans le territoire de Djugu alors qu’ils effectuaient une sensibilisation dans le cadre de la mission que leur avait confiée le chef de l’Etat. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner