Sud-Kivu : les peuples autochtones pygmées déplorent la spoliation du Parc de Kahuzi-Biega

Les organisations des peuples autochtones (pygmées) regrettent que leurs efforts pour protéger le Parc national Kahuzi-Biega (PNKB) soient torpillés par certaines communautés et même des autorités provinciales du Parc, censés les protéger. 

Ceci est contenu dans une déclaration faite le lundi 18 avril à Bukavu (Sud-Kivu). 

Dans cette déclaration, les peuples autochtones accusent un responsable du Parc national de Kahuzi-Biega, d’avoir installé un représentant du gouverneur dans la carrière de Bileta situé à l’intérieur du Parc. 

Ce qui, selon eux, favorise l’exploitation minière illicite dans ce site protégé.  

« Nous, organisations des Peuples autochtones, pygmées, fustigeons le comportement du chef de site adjoint du PNKB pour avoir installé M. Jules dans la carrière à l’intérieur du parc. Suite à ce qui se passe, nous recommandons au directeur général de l’ICCN, de sanctionner sévèrement le chef du site adjoint du Parc. Aux instances judiciaires, de se saisir de ce dossier pour que les auteurs cités soient punis sévèrement », a lu Patrick Nyamatomwa, l’un des leaders des Peuples autochtones.   

En réaction, les responsables du PNKB indiquent qu’il n’existe pas de chef de site adjoint dans la configuration actuelle du Parc. Pour eux, il s’agit des accusations sans fondement car aucun responsable ni agent du Parc n’a installé qui que ce soit dans la carrière de Bileta, situé dans l'enceinte du PNKB. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner