Ituri : les femmes réclament la « réforme de la justice militaire »

Le collectif de femmes de l'Ituri a plaidé, samedi 23 avril, pour la « réforme de la justice militaire » afin de rendre service aux populations de cette province en quête de paix et de justice. 

Cette structure a fait son plaidoyer au cours d’une rencontre avec le premier président de la Haute cour militaire de la République qui séjourne à Bunia.

Cet officier supérieur des FARDC séjourne depuis jeudi dernier à Bunia pour une mission « d’évaluation de l’appareil judiciaire en cette période de l’état de siège ». 

Les femmes de l’Ituri ont relevé plusieurs faiblesses dans le fonctionnement de la justice militaire dans ce coin du pays.

Elles citent notamment, le « non-respect de la loi en matière de traitement des affaires liées aux violences sexuelles et basées sur le genre », ou encore « l'allongement du délai de traitement des dossiers ». 

Les questions de violences sexuelles

Selon la loi congolaise, les dossiers liés aux violences sexuelles doivent être « traités et jugés dans un délai maximal de trois mois ». Mais depuis l’instauration de l’état de siège, ont soutenu ces femmes, les procédures de ce genre d’affaires dépassent le délai requis.

Les victimes exposées devant leurs bourreaux

Le collectif des femmes de l'Ituri dit également avoir constaté que certains interrogatoires de victimes sont faits dans des audiences publiques sans protection de ces dernières. Une pratique contraire à la loi et qui d'après elles, décourage les victimes à porter plainte contre leurs bourreaux. 

D’autres pratiques ont été dénoncées au cours de cette rencontre dont le monnayage des visites au cachot de l’auditorat militaire. 

Enfin, ces femmes ont demandé au patron de la justice militaire de faire respecter la loi dans ses juridictions, mais également de recycler ses collaborateurs en matière de violences sexuelles et celles basées sur le genre. 

De son côté, le général Mutombo Katalayi a promis de trouver des solutions aux demandes de ses interlocutrices.

Il leur a également demandé de renforcer leur collaboration avec la justice militaire et de continuer à signaler les failles pour améliorer ce secteur.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner