Ituri : affrontements entre la milice CODECO et les FARDC soutenues par la MONUSCO

Des affrontements ont opposé ce dimanche 24 avril matin des miliciens de la CODECO/URDPC aux casques bleus népalais de la MONUSCO à Ame, dans le territoire de Djugu (Ituri). Selon le responsable des informations publiques de la MONUSCO en Ituri, il s’agit d’une attaque lancée par deux unités des forces spéciales de la MONUSCO conjointement avec le 3201e régiment des FARDC, contre le camp de la milice CODECO à Demi, pour déloger ces miliciens de cette localité. Aucun bilan humain n'est disponible pour l’instant. Cependant, un déplacement massif de la population locale vers les zones plus sûres est observé.

Cette opération, dénommée "Opération Sake", a été un succès, indique la MONUSCO. Situé à moins de 10 km d’Ame, ce camp était l’un des plus grands de la milice CODECO, qui opère dans la région depuis plusieurs années, en commettant des atrocités contre la population civile. 

Le responsable des informations publiques de la MONUSCO en Ituri, Jean Tobi Okala, rapporte que ce camp a été complètement incendié, ce qui a poussé les miliciens à fuir loin vers les collines environnantes. 

L’opération a donc pris fin à 10h00. Pour l’instant un calme est revenu dans la zone, affirme la même source. Cependant​, les habitants restent cachés dans leurs milieux de refuge. Jean Tobi Okala rassure la population locale. Selon lui, cette mission onusienne et ses partenaires les FARDC sont décidés à ramener la paix et assurer la sécurité de la population civile, victime d'atrocités et de la barbarie de la milice CODECO de cette zone.

Cette opération intervient trois semaines après celle lancée contre le camp de cette même milice à Bali dans la même région.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner