Beni : des inconnus ravissent les armes aux policiers


Depuis quelques jours, des cas des armes ravies aux policiers sont rapportés à Beni-Butembo et Lubero, a indiqué jeudi 28 avril le coordonnateur des opérations de maintien et rétablissement de l’ordre public de la police dans la région, le colonel Jean Wumbi. 

Cet officier des FARDC accuse, à cet effet, des jeunes assimilés aux miliciens Maï-Maï d’être auteurs de ces actes. Il évoque quelques cas les plus récents : 

« Il n’y a pas longtemps, on a ravi une arme à un de nos policiers à Cantine, à Butungera aussi, à Butuhe dans le Bashu. Et aujourd’hui la nuit, on a tenté de ravir une arme à l’un de nos policiers à Oicha, mais cette fois on a fait tout pour récupérer cette arme. » 

Le colonel Jean Wumbi a ainsi annoncé que des mesures qui sont déjà prises pour mettre fin à cette situation : 

« Il y a des enfants du terroir assimilés aux Maï-Maï qui font ces bêtises. Ils récupèrent les armes pour tourner les canons contre nos policiers, nos militaires ou bien nos paisibles populations. Il y a de cela quelques temps, un télégramme a été envoyé à mes collègues des commissariats territoriaux et urbains de la police pour que nous puissions prendre des dispositions utiles : Regrouper les policiers là où ils peuvent agir avec efficacité contre les gens qui viennent leur ravir les armes, tirer les oreilles des policiers pour qu’ils évitent de prendre beaucoup d’alcool et être en vagabondage ». 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner