L’Avenir : « Liberté de la presse : Muyaya dénonce des propos frisant l’injure contre Fatshi »

Revue de presse du mercredi 4 mai 2022

Les journaux de ce mercredi reviennent sur les différentes interventions liées à la célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse.

Au cours de la célébration de cette journée, rapporte L’Avenir, Patrick Muyaya, ministre de la Communication et Médias a dénoncé, les dérapages constatés il y a quelques jours avec des attaques systématiques et des propos frisant l’injure à l’endroit du Président de la République.

A l’occasion, poursuit le journal, il a invité les organisations professionnelles et toutes celles qui défendent la promotion de la liberté de la presse à condamner ce comportement récidiviste et tout autre acte qui dépasse les limites de l’exercice de la liberté de la presse.

Patrick Muyaya fait remarquer que dépénalise le délit de presse nécessite une modification de notre Code pénal. Cela passe par un travail préalable de salubrité médiatique en dénonçant de manière claire et ferme tous les dérapages constatés quotidiennement, indique La Prospérité.

Une telle réforme ne saurait se faire sans une presse totalement guidée par le respect des règles déontologiques et professionnelles qui constitue la véritable soupape de sécurité de tout journaliste, ajoute le journal.

Le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya Katembwe, a réussi certes à fédérer les professionnels par la tenue de dernières assises des états généraux de la communication et des médias, mais ce n’est pas pour autant que la gangrène a quitté la profession, rappelle Eco News. En République Démocratique du Congo, le monde des médias reste encore infesté, commente le tri hebdomadaire.

En témoigne, cette dernière vidéo d’un chroniqueur politique, qui est venu jeter l’opprobre sur toute une profession, alors qu’on célébrait la Journée mondiale de la liberté de la presse, regrette le tabloïd.

Cette dénonciation fait suite à la dernière sortie médiatique jugée « non professionnelle » du journaliste Péro Luwara, commente Le Journal.  Dans une vidéo devenue virale, Pero Luwara, critique « sans ambages » la gouvernance de Félix Tshisekedi. Ce dernier a également donné sa position sur la vie intime du chef de l’État, poursuit le quotidien.

A l’occasion de cette journée, note La République, les États-Unis, par l’entremise de l’USAID, ont annoncé l’attribution d’1,5 million de dollars supplémentaire à l’Activité de développement du secteur des médias.

Ce financement supplémentaire, ajoute le quotidien, aidera à lutter en RDC contre les informations erronées, les discours de haine et les fausses informations à l’approche des élections de 2023.

De son côté, comme l’indique Le Potentiel,  l’ambassadeur du royaume du Maroc en République démocratique du Congo, Rachid Agassi, a appelé les journalistes congolais à travailler pour une démocratie saine dans leur pays.

Après leur avoir fait des éloges, le diplomate marocain en a appelé à la remise en question quant au rôle que jouent les journalistes congolais en faveur d’une démocratie saine en République démocratique du Congo. Pour M. Rachid Agassi, cette journée n’est qu’un rappel aux professionnels des médias, conclut le tabloïd.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner