Sud-Kivu : policiers et journalistes formés sur la sécurisation des journalistes lors des manifestations publiques

L’organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) organise une formation pour les policiers et les journalistes depuis le mardi 10 mai à Bukavu (Sud-Kivu).   

Le but est d’amener les agents de forces de l’ordre à s’imprégner du rôle et de la fonction des journalistes. Quant aux journalistes, qu’ils puissent à leur tour comprendre les restrictions à la liberté de la presse dans des situations d’exception. 

L’UNESCO s’engage à promouvoir les relations de travail professionnelles et harmonieuses entre la presse et les forces de l’ordre. 

« La formation se justifie au regard d’un rapport général fait par l’UNESCO à l’échelle planétaire. Ce rapport qui renseigne qu’il y a eu beaucoup plus de répressions à l’encontre des journalistes lors des manifestations publiques. Les moyens utilisés par les forces de la police lors des manifestations publiques partout au monde sont à l’encontre de la liberté de la presse. Il y a des journalistes qui viennent couvrir les manifestations, ils sont violentés, caméras confisqués, micros confisqués, parfois même certains sont victimes de répressions avec des balles », a expliqué Joseph Poto Poto, spécialiste des programmes information et communication au bureau de l’UNESCO à Kinshasa.    

« L’UNESCO avait conçu un module pour justement former les policiers et les journalistes ensemble, pour arriver à améliorer les pratiques de sécurisation des journalistes lors des manifestations publiques », a-t-il ajouté. 

Cette formation des journalistes et policiers se clôture le jeudi 12 mai. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner