Des leçons à tirer du procès Chebeya

Justice en RDC : Le verdict est tombé hier mercredi 11 mai dans le procès du double assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana à la Haute Cour militaire de Kinshasa. Au cours de ce nouveau procès ouvert l’an dernier, trois policiers ont ainsi été entendus. L’ancien commandant du bataillon Simba de la police nationale et commissaire supérieur, Christian Ngoy Kenga Kenga a été condamné à la peine de mort pour notamment assassinat et désertion.

Le policier Jacques Mugabo, reconnu comme étant l’un des exécutants, a écopé de 12 ans de prison avec des circonstances atténuantes pour assassinat.

Cependant, Paul Mwilambwe pour sa part, lui qui a détaillé le film de ce double crime devant les juges, est simplement acquitté.

-Quelle lecture faire du déroulement de ce procès ?

-Quelles leçons peut-on en tirer ?

Invités

-Rostand  Manketa, président de l’ONG « La voix de sans voix », une ONG de défense des droits de l’homme.

-Me Jean Mari Kabengela, avocat au barreau de Kinshasa /Matete.

-Dismas Kitenge, président du Groupe Lotus, une ONG de défense des droits de l’Homme basée à Kisangani. Il est vice-président honoraire de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH).

 

/sites/default/files/2022-05/12052022-p-f-dialogueentrecongolais-00_site.mp3

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner