Nord-Kivu : une patrouille des FARDC visée par des tirs du M23 (Armée)

Une patrouille de liaison des unités Forces armées de la RDC (FARDC) a essuyé des tirs, le dimanche 15 mai, entre Bikenge et Ishangi, dans les profondeurs du Parc national des Virunga, dans le groupement Kisigari, territoire de Ruthuru (Nord-Kivu). 

Deux soldats des FARDC ont été blessés, selon le porte-parole du secteur opérationnel Sokola 2/Nord-Kivu, lieutenant-colonel Guillaume Njike Kaiko. L’armée, qui n’a pas répliqué aux tirs, accuse le M23 basé à Muhati d’en être responsable. 

Le lieutenant-colonel Guillaume Njike Kaiko parle de la nième attaque du M23 contre les FARDC dans le secteur.

L’attaque du dimanche intervient après celles survenues les 23 et 27 avril dernier à Rwanguba, Chengerero, Kabindi et Bugusa, dénonce l’officier.

Pour lui, les combattants du M23 violent le cessez-le-feu et foulent aux pieds les recommandations du conclave de quatre Chefs d’Etat à Nairobi ; lesquelles les obligent notamment à se retirer et rentrer dans leurs positions d’avant le 25 mars 2022.

« Nous n’avons pas répliqué, de manière à donner une chance aux recommandations du conclave de Nairobi. Mais, qu’à cela ne tienne, les FARDC, à travers le secteur opérationnel Nord-Kivu Sokola 2, met en garde ces détenteurs illégaux d’armes à feu », prévient lieutenant-colonel Guillaume Njike Kaiko.

Le porte-parole du M23, le major Willy Ngoma, rejette ces accusations. Il accuse en revanche l’armée d’attaquer le M23, qui n’a fait que répliquer à la provocation.

Sur le terrain, le M23 affirme occuper les collines de Chanzu et de Runyonyi pour protéger son arrière-base du mont Sabinyo, déclare son porte-parole. Tandis que les FARDC, elles, contrôleraient la position de Bugusa, une dizaine de kilomètre, au nord des positions du M23.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner