RDC : Patrick Muyaya juge "prématurée" l’annonce sur la fin des opérations militaires UPDF-FARDC

Le ministre congolais de la Communication et Médias, Patrick Muyaya a jugé, ce mardi 18 mai, « prématurée » l’annonce sur la fin des opérations militaires UPDF-FARDC.

Le porte-parole du gouvernement a ainsi réagi au lendemain du tweet du chef de l’armée ougandaise, le général Muhoozi Kainerugaba :

« Il est prématuré de dire que les opérations militaires menées conjointement par l’armée ougandaise et les FARDC contre les ADF prendront fin dans deux semaines ».

Il a également précisé que ces opérations prendront fin sur décision des chefs d'Etats ougandais et congolais, après l’évaluation de la situation militaire sur le terrain.

« Ces opérations se termineront lorsque les deux chefs d’Etats (NDLR : Yoweri Museveni et Félix Tshisekedi) décideront. Parce qu’en réalité, il y a eu des raisons qui ont motivé les opérations militaires entre l’armée congolaise et l’armée ougandaise, motivées par une menace commune, celle des ADF », a indiqué Patrick Muyaya.

Le ministre congolais de la Communication a cependant noté des avancées des opérations militaires conjointes menées par les deux armées.

« Au bout de 6 mois, il y a eu certes, des avancées, mais, avant qu’on ne décide de mettre fin à ce qui a été convenu, je crois qu’il y a de réunions des Etats-majors, qui permettent d’évaluer le degré de l’évolution par rapport aux objectifs initiaux », a-t-il poursuivi.

Pour Patrick Muyaya, l’avis des militaires de deux pays sera aussi déterminant par rapport à la clôture ou pas de ces opérations.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner