La spoliation de terre à la base des conflits coutumiers au Grand Katanga

« La spoliation de terre dans certaines provinces de l’espace grand Katanga par des ONG n’est pas de nature à favoriser l’unité des fils et des filles du Grand Katanga », ont reconnu les participants au forum sur l’unité et la paix de l’espace Grand Katanga, lors de la clôture, jeudi 19 mai à Lubumbashi, des travaux en atelier. Selon certains participants, la spoliation de ces espaces au point de déposséder les habitants de leurs terres qui, par la suite, sont vendus à des multinationales, crée des conflits coutumiers.

D’autres points ont été abordés au cours de cette journée.

Il s’agit notamment de l’entreprenariat féminin. Selon les femmes présentes à ce forum, l’entreprenariat féminin doit être encouragé pour l’autonomisation des femmes. Ces dernières voudraient être soutenues à travers les différentes initiatives mises en place par le pouvoir public dans l’espace grand Katanga.

Le numérique a eu aussi toute sa place dans ce forum. Un des intervenants a démontré que « l’espace grand Katanga souffre du déficit communicationnel caractérisé par le non développement du numérique au niveau des enjeux géopolitiques, culturels, économiques et autres ».

D’apres lui, sans la maitrise du numérique « on est incapable de contredire même une fausse information qui se répand à grande vitesse ».

Le forum sur l’unité et la réconciliation des katangais va se clôturer dimanche 21 mai. Les journées de vendredi et de samedi sont consacrées à l'harmonisation et le toilettage des textes de recommandations produits par les différents carrefours de travail au niveau du service technique ; et à leur adoption en plénière.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner