Lubumbashi : poignée de main entre Joseph Kabila et Moïse Katumbi

Le forum sur l'unité et la réconciliation des Katangais s’est clôturé dimanche 22 mai à Lubumbashi. La cérémonie de clôture a été marquée par notamment la poignée de main entre l'ancien président de la République, Joseph Kabila, et l’ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi. Ce geste, très applaudi par toute l'assistance, est intervenu après la « messe de réconciliation » célébrée par l'archevêque métropolitain de Lubumbashi, Mgr Fulgence Muteba. 

Le premier acte de ce dimanche a été l'entrée de Joseph Kabila dans la cathédrale Saint Pierre et Paul, peu avant le début de la messe. Celle-ci a lancé, en fait, les travaux de la fin de ce forum commencé le 17 mai. 

Le deuxième temps fort était l'homélie de l'archevêque métropolitain de Lubumbashi.  Mgr Fulgence Muteba a salué le dépassement de soi de tous les participants, qui malgré les blessures internes, ont tout transcendé pour ne voir que l'intérêt du Katanga fort, uni et prospère, qui se soucie aussi du bien-être des générations futures. 

Puis, il y a eu après la messe, la poignée de main entre Joseph Kabila et Moïse Katumbi pour sceller leur réconciliation après plusieurs années de méfiance mutuelle.

Ce geste de réconciliation a été suivi de la lecture des recommandations du forum. Sur le plan politique, les participants ont demandé aux dirigeants actuels des provinces, de faire en sorte que le pays s'engage sur la voie du fédéralisme. 

Sur le plan économique, ils ont recommandé qu’il soit mis fin au bradage des minerais du Katanga et que toute spoliation des terres agricoles soit proscrite. Les participants souhaitent que l’exploitation minière artisanale soit réservée prioritairement au peuple autochtone.

Message de Joseph Kabila

Aux dirigeants du pays, les participants au forum de réconciliation des Katangais ont demandé l’arrêt du déplacement massif des populations. Enfin sur le plan culturel, ils ont plaidé pour le respect des valeurs culturelles du Katanga. 

Prenant la parole après le cérémonial de réconciliation Joseph Kabila, qui exprimait en swahili, a remercié l'archevêque métropolitain de Lubumbashi pour l'organisation de ces assises. D'après lui, l'important ce ne sont pas les recommandations mais bien plutôt leur mise en pratique. Il a émis le voué qu’il y ait le suivi de tout a été retenu. Il a dit aussi compter sur la jeunesse qui constitue une force. 

Cette cérémonie s’est clôturée avec le lavement des mains des participants, comme symbole de l'unité et de la réconciliation. Geste que l'archevêque métropolitain de Lubumbashi voudrait sincère.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner