Nord-Kivu: des champs de Watalinga envahis par les groupes armés

Les agriculteurs de la chefferie de Watalinga dans le territoire de Beni (Nord-Kivu) plaident pour la sécurisation des agglomérations où se trouvent leurs grands champs, qui sont envahis par les miliciens. L’armée a, pour sa part, indiqué dimanche 22 mai que les opérations se poursuivaient dans cette zone afin de la libérer de toutes les menaces de l’ennemi.

Selon la société civile de Watalinga, depuis les menaces des groupes armés notamment les ADF dans cette entité, toutes les agglomérations où se situent leurs grands champs sont envahies par des groupes armés. Du coup, la population se concentre à cultiver de petits champs proches de leurs maisons car elle ne parvient pas à accéder à ses grands champs, comme l’explique Odette Zawadi, présidente de la société civile de Watalinga:

« Autour des champs, ils se font voir. Il y a l’endroit où la population n’a pas encore commencé à fréquenter, mais il y a aussi d’autres parties où la population est en train de vaquer dans les activités champêtres. Jusque-là ils (les FARDC) font les affrontements, ils font la poursuite de l’ennemi. Nous attendons le résultat de cette poursuite. »

Pour sa part, le porte-parole de l'armée dans la région, capitaine Anthony Mwalushayi, assure que les opérations militaires sont en cours dans cette région et plusieurs agglomérations qui jadis étaient sous occupation de ces groupes armés sont désormais contrôlés par les FARDC. 

Il demande à la population locale de continuer à coopérer avec l’armée dans cette zone afin qu’ensemble, elles mettent fin à la barbarie des groupes armés encore actifs.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner