Bob Kabamba : « Que le Rwanda dépende du Congo, que le Congo dépende du Rwanda »

Pour mettre fin aux tensions entre le Rwanda et la RDC  au sujet de la rébellion du M23, Bob Kabamba, professeur de l’Université de Liège, propose de développer des rapports interdépendants entre les deux pays voisins. Il réagissait ainsi le lundi 30 mai dans l’émission Dialogue entre congolais de la Radio Okapi à aux propos du Président en exercice de l’Union africaine, Macky Sall, qui a appelé la RDC et le Rwanda à dialoguer. 

« La théorie des supplétifs, c’est-à-dire, je ne vous fais pas la guerre directement, mais je vous fais la guerre à travers un groupe rebelle. Il faut mettre fin à cette théorie de supplétifs, le remplacer par ce qu’on appelle, ‘interdépendant.’ Que le Rwanda dépende du Congo, que le Congo dépende du Rwanda. » 

Selon lui, il s’agit de toute une série d’options qui ne sont pas des options sécuritaires. « Elles peuvent être des options économiques, des options culturelles, académiques. Au lieu d’avoir chaque de fois de rapports conflictuels, maintenant on a des rapports interdépendants dans lesquels les uns et les autres s’en sortent », a indiqué le professeur Bob Kabamba. 

Il propose ainsi la réalisation de certains projets communs entre le Rwanda et la RDC, afin d’atténuer les tensions entre les deux pays, qui s’accusent de soutenir certains groupes rebelles : 

« Je peux vous donner juste un exemple. On prend le gaz naturel du Lac Kivu, pourquoi le Rwanda exploite seul le gaz naturel du Lac Kivu lorsque le lac est frontalier de deux Etats, alors que cette nape de gaz se trouve bien au Rwanda et au Congo ? En mettant le projet collectif entre le Rwanda et le Congo, ça va créer une interdépendance énergétique de deux pays en faisant en sorte que, le débat ne sera plus lié à la situation sécuritaire, mais ça sera lié au rapport interdépendant entre ces différents pays. » 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner