Maniema : hausse du prix de carburant dans les stations-services

Le prix du litre de carburant est passé depuis quelques jours de 4 000 Fc (2USD) ou 4500 (2, 25) à 5 000 Fc (2,5 USD) dans les stations-services dans la ville de Kindu, dans la province du Maniema.

 La même situation est aussi observée auprès des revendeurs communément appelés « Kadhafi ».

A la suite de cette augmentation du prix de carburant, le prix du transport en commun a doublé.

« Pour nous, les étudiants, c’est compliqué. Nous payions 500 Fc (0,25 USD), mais maintenant nous payons 1 000 Fc (0,5 USD). Comme le prix a doublé, ça devient très difficile. Le transport est revu à la hausse, alors que c’est le même trajectoire », se plaignent les étudiants qui condamnent le « laxisme » des autorités du pays.

Pour sa part, le président des pétroliers du Maniema, Ali Nazareth, appelle la population au calme et assure que la situation va bientôt se décanter.

« Ça bloque au niveau de Kisangani, où il n’y a pas de stock. Kisangani à son tour est bloqué par Kinshasa, qui n’a pas non plus de stock. Le Kenya a des stocks mais il y a un problème d’insécurité à Kisangani qui ne permet pas que la ville soit approvisionnée », a expliqué M. Nazareth.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner