Nord-Kivu : interdiction d’importer et d’exporter les marchandises via Bunagana

Le gouvernement provincial du Nord-Kivu interdit toute « importation et exportation » des marchandises par les opérateurs économiques et les commerçants, via le poste frontalier de Bunagana, entre la RDC et l’Ouganda. 

Cette décision est contenue dans le communiqué officiel signé le lundi 20 juin, par le gouverneur du Nord-Kivu, le Lieutenant-général Constant Ndima. 

C’est à la suite de la réouverture le lundi, de ce poste frontalier par les terroristes du M23 qui occupent avec leurs alliés rwandais, la cité de Bunagana depuis le 13 juin. 

Le Lieutenant-général Constant Ndima prévient « toute personne dont la marchandise, de quelle que nature que ce soit entrerait par ce poste frontalier sera considérée comme fraudeur, collaborateur de l’ennemi et subira la rigueur de la loi ». 

Le Gouverneur du Nord-Kivu demande aux services œuvrant aux frontières de prendre contact avec les services ougandais afin de faciliter l’exécution de cette mesure. 

Les effets de cette mesure prendront fin dès la reprise de Bunagana par les FARDC qui se préparent pour restaurer l’intégrité du territoire et l’autorité de l’Etat dans cette partie du territoire de Rutshuru, précise le communiqué. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner