" Avoir un gouverneur élu au Maniema est une urgence pour son émergence" (Société civile de Salamabila)

En marge de la marche de soutien aux FARDC, organisée lundi 20 juin à Salamabila dans le territoire de Kabambare, la société civile locale a appelé à la réorganisation urgente du scrutin du gouverneur du Maniema. Cet appel intervient après l’annulation des résultats provisoires du scrutin du 6 mai dernier par le Conseil d'Etat. 

 

Baruani Saidi Vulba, président de la société civile locale, estime que la réorganisation du scrutin pour l’élection du gouverneur est une urgence :

 

«La population de Salamabila demande au chef de l’Etat de s’impliquer personnellement pour la réorganisation des élections du gouverneur et vice-gouverneur afin que le Maniema soit doté d'animateurs légitimes qui pourront l’engager au bénéfice de ses fils et filles, car avoir un gouverneur élu au Maniema est une urgence pour son émergence. Parce que rien ne marche partout dans le territoire de Kabambare en général et à Salamabila en particulier.»

Le Conseil d'État avait annulé, mardi 31 mai, les élections du gouverneur et vice-gouverneur du Maniema. Il disait avoir été avoir été saisi par trois candidats malheureux, dénonçant nombreuses irrégularités.

Cette décision intervenait près de deux semaines après l'arrêt de la cour d'appel du Maniema confirmant Hubert Kishabongo et son colistier, Bernard Chuma comme vice-gouverneur.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner