Ituri : environ 100 élèves des écoles délocalisées participent à l’ENAFEP à Bunia

Une centaine d’élèves finalistes dont les écoles ont été délocalisées à Bunia à cause de l’insécurité dans leurs milieux ont pris part ce mardi 5 juillet à l’Examen nationale de fin d’études primaires (ENAFEP). Les autorités scolaires affirment avoir pris toutes les dispositions pour le bon déroulement de ces épreuves à Djugu et Irumu, deux territoires en proie à l’insécurité. Cependant, des milliers d’enfants n’ont pas pu étudier à cause de l’insécurité créée par des groupes armés. 

  

La situation sécuritaire précaire dans les territoires de Djugu et d’Irumu et sur le tronçon Komanda-Mambasa a eu un impact négatif sur le système éducatif. Dans ces deux territoires, quatre écoles ont été même délocalisées à Bunia, à cause de l’insécurité. 

  

Les autorités scolaires assurent que des dispositions ont été prises pour permettre à tous les finalistes de prendre part à ces épreuves. 

  

En revanche, dans la région minière de Mongwalu, des milliers d’enfants n’ont pas pu poursuivre leurs études, à la suite de la destruction d’au moins 28 écoles par des groupes armés. 

  

Vital Tungulo, un des notables de Mongwalu, demande au gouvernement de restaurer la paix dans cette région pour permettre à tous les enfants d’avoir accès à la scolarité. 

  

Du côté d’Irumu, la société civile de Walese Vonkutu estime à 90 le nombre d’établissements scolaires vandalisés par les ADF. 

  

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner