Butembo : zéro enfant dans les sites miniers pendant les vacances, recommande la société civile

Aucun n’enfant ne devrait travailler pendant les vacances scolaires dans les sites miniers dans la ville de Butembo au Nord-Kivu. La société civile locale a lancé cet appel mardi 12 juillet, après avoir constaté un mouvement important d’enfants vers des sites d’orpaillage depuis le début du mois en cours.

Son président, Samuel Kakule Kagheni, invite les parents et les autorités provinciales devraient tout mettre en œuvre pour empêcher les enfants à travailler dans des sites miniers.

« C’est une situation que nous sommes en train de déplorer, parce que vous savez, l’enfant normalement, sa place n’est pas dans les sites miniers. Nous sommes en train de voir, quand ces enfants trouvent de l’argent se livrent à la prise de boissons fortement alcoolisées et ça crée vraiment une délinquance juvénile », a-t-il déploré.

Selon lui, la présence des enfants dans des sites miniers entrainer la disqualification du site en matière de traçabilité des minerais.

« De nombreux enfants ne retournent plus à l’école s’ils commencent à gagner l’argent. Ils sont exposés à des pires formes de travaux, à la convoitise des forces négatives etc. », prévient Samuel Kakule Kagheni.

Pour sa part, le parlement d’enfants de Butembo-Lubero indique que l’utilisation des enfants dans l’exploitation minière viole les dispositions de la loi portant protection de l’enfant.

Cette structure s’en remet aux parents et aux autorités, qui sont appelés à jouer correctement leur rôle de protéger et garantir un bon avenir aux enfants.

Le chef de secteur de Bapere, Maneno Kambakamba Sausi annonce des mesures conséquentes, à ce sujet.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner