Tanganyika : le gouvernement condamne l’usage des balles réelles par certains policiers

Le ministre provincial de l’EPST du Tanganyika, Koya Mawazo, a au nom du gouvernement provincial, condamné lundi 26 juillet, l’usage des balles réelles par certains policiers dans la dispersion des manifestants. Il réagissait, à travers une conférence de presse, aux échauffourées ayant opposé les étudiants de l’Université de Kalemie (UNIKAL) aux policiers, le même lundi.

Une personne a été tuée, 5 blessées dont 2 étudiants dans un état critique dans ces échauffourées. D’autres étudiants ont été arrêtés.

Réagissant à ces incidents, le ministre provincial de l’EPST, au nom du gouvernement du Tanganyika, fait savoir que la gouverneure a le droit de s’impliquer dans le dossier qui prévaut au sein de l’UNIKAL.

« Nous regrettons que le policier ait tiré à bout portant sur les étudiants. Madame la gouverneure est intervenue pour ramener la paix entre les deux professeurs et les membres actuels du comité de gestion. Parce qu’on a failli avoir des incidents entre les deux groupes. Lorsque les deux professeurs se sont plaints auprès de madame la gouverneure, elle a décidé d’instituer une commission. Il n’y a pas un problème entre madame la gouverneure et l’université », explique Koya Mawazo.

Tout en reconnaissant la mort d’un étudiant, il condamne l’usage des balles réelles par certains policiers :   

 « S’il y a un étudiant qui est mort, on ne peut pas attribuer cela à madame la gouverneure. Je pense que les policiers doivent être éduqués. Quand les policiers doivent assurer l’ordre, il n’est pas indiqué d’utiliser les balles réelles contre les manifestants ».

Lors de ces échauffourées, la police est intervenue pour disperser les manifestants. Les étudiants ont lancé des projectiles et la police a riposté avec des balles réelles. Des éléments de la police ont poursuivi les manifestants dans l’enclos de l’UNIKAL en tirant en l’air.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner