Kalemie : accrochages entre policiers et étudiants de l’UNIKAL

Des échauffourées ont éclaté ce lundi 25 juillet à l’Université de Kalemie (UNIKAL) entre les étudiants et les éléments de la police. Le bilan fait état d’un mort et cinq blessés, dont deux dans un état critique. Des étudiants ont été arrêtés. La tension reste encore vive sur le site universitaire.

Vers 8 heures locales, des étudiants en colère ont barricadé l’avenue Industriel en brûlant des pneus. Ils voulaient dénoncer l’immixtion du gouverneur du Tanganyika dans les affaires académiques.

D’après des témoins, la police est intervenue pour disperser les manifestants. Les étudiants ont lancé des projectiles et la police a riposté avec des balles réelles. Des éléments de la police ont poursuivi les manifestants dans l’enclos de l’UNIKAL en tirant en l’air.

Le bilan fait état d’un mort et cinq blessés, dont deux se trouvent dans état grave. Cependant, l’administrateur général des cliniques universitaires ne confirme pas encore le cas du décès.

Pour sa part, le maire de Kalemie dit avoir déjà interdit les manifestations publiques. Contacté par Radio Okapi, le commandant de la police ville de Kalemie annonce l’arrestation du policier qui a tiré sur les étudiants. 

A l’origine de cette situation, deux membres du comité de gestion ont été remplacés parce qu’ils étaient fin mandat.  Cependant le gouverneur a mis sur pied une commission, qui s’est rendue à l’UNIKAL pour se rendre compte de cette situation. Le représentant du personnel scientifique a alors décrété un mouvement de grève à l’UNIKAL pour protester contre cette « ingérence de l’autorité provinciale. »  

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner