Haut-Uele: 310 comités de paix et médiateurs de conflits formés pour faciliter la cohabitation pacifique

Au moins 310 comités de paix et médiateurs de conflits ont été formés et déployés à travers plusieurs entités de la chefferie de Maziga en territoire de Nyangara (Haut-Uele). Leur rôle est de transformer les conflits pour que les gens puissent vivre en paix.

Ils ont comme mission d’identifier les conflits au sein de la communauté et surtout de prévenir l’escalade de la violence. Un mécanisme qui a permis de remettre la confiance entre population et les FARDC, indique Edmond Kelebolo,  chef de chefferie de Maziga.

« Le résultat est vraiment positif. L’armée est déployée sur le terrain. Il n’y pas de conflits entre l’armée et la population. C’est grâce au mécanisme de dialogue institué par des comités de paix. Cela porte des bons fruits », explique Edmond Kelebolo. 

 Des séances de sensibilisations sont régulièrement organisées au sein de la communauté. Des radios locales sont aussi sollicitées pour véhiculer des messages de paix.

Pour Clémentine Ngbangabala, membre du comité de paix, cette approche a aussi aidé à résoudre des problèmes dans des ménages où la cohabitation était devenue presque impossible entre des couples.

Ce programme bénéficie de l’appui financier de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID).

Les membres des comités de paix et des médiateurs de conflits ont été installés par l’ONG Invisible Children.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner