Au moins 30 civils tués en Ituri : la société civile demande aux autorités de « tout faire pour stopper ces massacres »

Réagissant aux dernières tueries intervenues en Ituri, la coordination provinciale de la société civile Forces vives demande aux autorités de l'état de siège de tout faire pour stopper ces massacres.

Cette structure citoyenne affirme qu’elle est très consternée par ces morts des civils enregistrés alors qu'une accalmie relative s'observait déjà dans les territoires de Djugu et d’Irumu.

La communication a été faite à la presse ce dimanche 7 aout par le coordonnateur de la société civile en Ituri, Dieudonné Lossa.

Il réagissait aux tueries récentes de 22 personnes par des assaillants du groupe armé Zaïre à Damas et de plus de plus de dix autres personnes dans le sillage de l’incursion des ADF à Kandoyi et  Bandiboli.

Le porte-parole de l'armée en Ituri qualifie les auteurs de ces massacres de civils de lâches. Le lieutenant Jules Ngongo demande aux miliciens du groupe Zaïre de déposer les armes et de s'inscrire dans le processus de paix, comme l'ont déjà fait d'autres groupes armés à l'instar de la CODECO et FPIC. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner