L’Avenir : « Blinken condamne l’agression de la RDC par le Rwanda »

Revue de presse kinoise du mercredi 10 aout 2022.

Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, en visite de deux jours en RDC, fait la Une de plusieurs journaux parus ce mercredi dans la capitale congolaise. A ce sujet, le journal l’Avenir titre en sa manchette : « Blinken condamne l’agression de la RDC par le Rwanda ». A la question sur le soutien du Rwanda au M23, note ce quotidien, Anthony Blinken a déclaré : « On est en train de tourner le dos à cette question ». Avant de renchérir qu’il est en train de se rendre au Rwanda où il évoquera la question avec le président Paul Kagame. « Nous sommes préoccupés par le dernier rapport de l’Onu, et nous allons nous impliquer pour le retour de la paix en RDC, afin d’éviter tout enlisement dans la région», a dit le Secrétaire d’Etat américain cité par ce tabloïd. A son tour, Christophe Lutundula, rapporte l’Avenir qui a fait savoir que la RDC a réaffirmé le respect des engagements pris dans le cadre de la protection de l’écosystème, répondant à la question sur l’exploitation des blocs pétroliers, qui suscite la crainte de certaines ONG.

Le Potentiel est d’avis que la visite d’Antony Blinken prouve la volonté de Washington de renforcer ses relations bilatérales avec Kinshasa. Ce souhait habite le chef de l’État congolais depuis son séjour, en 2019 à Washington, lequel séjour avait permis à la RD Congo de sceller un « partenariat stratégique pour la paix et la prospérité » avec les ÉtatsUnis d’Amérique, indique ce tabloïd. Trois années après, signale Le Potentiel, il était temps de passer à l’évaluation et elle a été faite, selon les affirmations de deux chefs de la diplomatie, l’Américain Antony Blinken et le Congolais Christophe Lutundula, devant la presse. Pourvu que chaque partie respecte ses engagements. Mais tous ces engagements pris mardi à Kinshasa ne resteront-elles pas de simples déclarations de bonnes intentions ? S’interroge ainsi Le Potentiel.

Forum des AS reprend le chef de la diplomatie américaine qui, lors de sa conférence, s’est dit opposé à toute violation de l’intégrité d’un quelconque pays. D’où, son soutien tous azimuts à la médiation kenyane et angolaise dans le différend qui oppose la RDC au Rwanda. Cet envoyé de la Maison Blanche, fait savoir ce tabloïd, a aussi fait part de son inquiétude sur le respect des normes environnementales en matière d’exploitation des ressources naturelles. Convaincu que la RDC est un pays-solution face à la problématique du changement climatique, souligne Forum des AS, Blinken a reconnu que le pays a besoin des ressources supplémentaires pour protéger ses forêts. C’est dans cette perspective que les deux parties ont mis en place un groupe de travail pour mieux mener la lutte contre le changement climatique, poursuit ce journal.

Selon ECONEWS, le secrétaire d’Etat américain, Anthony Blinken est conscient des enjeux. Avec la guerre en Ukraine et la percée de la Russie en Afrique, les Etats-Unis ne veulent pas perdre la RDC et la grande hégémonie de l’Amérique y dépend, souligne ce journal. «Il est juste de dire que nous ne fermons pas les yeux sur cette situation » de tensions entre la RDC et le Rwanda, a confié Anthony Blinken, repris dans les colonnes de cet hebdomadaire. D’ailleurs, rapporte ce tabloïd, le chef de la diplomatie américaine a clairement déclaré que le sujet sera débattu à Kigali avec le maître des lieux, Paul Kagame. Prise la main dans le sac par les images des experts des Nations Unies, SIGNALE econews, l’armée rwandaise qui attaque les FARDC sur le sol congolais ne peut plus nier les évidences, après le rapport des experts onusiens qui donne les preuves indiscutables. A l’étape de Kinshasa, pense cet hebdomadaire, quelque chose a changé dans la perception de Washington. De mieux en mieux, Washington se rend compte que le risque est très élevé de se retrouver face à un mur, précise ce journal. Frustré par l’attitude américaine de fermer les yeux sur les agissements de Kigali, il est à craindre que Washington voie Kinshasa passer dans le giron russe, ajoute ECONEWS.

Africa News rappelle, pour sa part, que la visite de Blinken à Kinshasa coïncide avec la publication, le même mardi d’un communiqué du Département d’État américain insistant sur la tenue des élections transparentes, crédibles et inclusives auxquelles Washington consacre un soutien financier de 23,75 millions de dollars. Dans ce communiqué, note cet hebdomadaire, le Département d’État explique que cet engagement démontre le désir des Etats Unis de voir des élections libres et équitables en 2023 avec des processus électoraux transparents et inclusifs.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner