Gemena : des militaires invalides réclament leurs rentes impayées depuis 3 mois

Des militaires invalides ainsi que des veuves et orphelins des FARDC/Secteur Nord ont organisé des manifestations, lundi 15 et mardi 16 août à Gemena (Sud-Ubangi), pour réclamer leurs salaires des mois de mai, juin et juillet derniers. Ils ont érigé des barrières et bloqué tout accès à l’agence d’Afriland-Bank, qui les paye.

Certains manifestants ont affirmé avoir vu leurs enfants manquer d'examens ou être chassés des cours. D'autres locataires ont été chassés de leurs habitations. C’est pourquoi ils ont lancé un appel aux autorités nationales, en vue de les remettre dans leurs droits. 

"Le Chef de l’Etat nous a accordé une augmentation de 30 000 francs congolais (15 USD). Au mois de juin, il y a eu 15 000 francs congolais. Ici, on a détourné cet argent. Encore en juillet il y a eu 10 000 francs congolais qu’on a cachés ici. Jusqu’à maintenant, nous ne sommes pas désintéressés. La Banque ne reconnaît pas cet argent. Au niveau de notre secteur, le T1 a déclaré que l’Etat ne nous reconnaît pas", a indiqué l'adjudant en chef, Georges Lokuli, représentant des soldats invalides.

Il appelle les autorités hiérarchiques à s’occuper d'eux, au même titre que tous les autres blessés de guerre du pays:

"A Kinshasa, un blessé touche normalement son salaire puisqu’il est Congolais. De même qu’à Kisangani. Mais nous, ici dans le Sud-Ubangi, même si on vous a amputé un pied ou un bras, devenu borgne ou aveugle, eux ne vous reconnaissent pas. Cette invalidité l’avons-nous emmenée de chez nous à l’armée ou bien nous l’avons reçue au sein de l’armée ?", s'interroge-t-il.

Il déplore le fait que l’arme qui les avait obligés de rester sur place afin de les prendre en charge, semble les ignorer. 

"Où allons-nous vivre ? Nous sommes forcés de mendier 100 francs congolais, 200 francs congolais auprès des civils ! Cela nous préoccupe gravement", regrette l'adjudant Lokuli.

Les manifestants ont été dispersés par la police militaire, indiquent des sources locales. 

Mais dans un communiqué diffusé localement à Gemena, le gérant de la succursale d’Afriland-Bank a invité ces invalides, estimés à plus de deux cents personnes, à s'y présenter ce mercredi matin. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner