Ituri : les FARDC libèrent 17 otages des ADF à Mambasa

Les FARDC ont libéré 17 otages des ADF, jeudi 118 aout, dans les environs des villages Lolwa et Lumalisa, dans le territoire de Mambasa (Ituri).

Les forces loyalistes ont réussi ce coup, après des affrontements avec ces rebelles.

Parmi ces otages libérés, figurent trois mineurs et cinq femmes.

Ces personnes, visiblement très affaiblies, ont été ramenées par l’armée à Komanda-centre le même jeudi.

Ces personnes prises en otage depuis quatre mois pour certaines et un mois pour d’autres.

Leur prise en otage est intervenue lors des attaques des villages de Otomaber, Loya, Kandoyi dans le territoire d'Irumu et de ceux de Lumalisa et Lolwa dans le territoire de Mambasa.

Les ex-otages expriment leur gratitude aux FARDC pour les avoir libérées du calvaire enduré dans la brousse, notamment comme esclaves.

« Nous étions capturés à Lolwa et ils nous ont emmenés en brousse là où nous ne connaissons pas. Nous avons fait quatre mois et deux semaines avec eux. Notre travail était de cultiver leurs champs des maïs, de haricot et du soja. Nous remercions le gouvernement de nous avoir libérer aux mains de ces rebelles », a témoigné l’une des femmes, ex-otage.

De son côté, le coordonnateur de l’ONG Convention pour le respect des droits humains (CRDH), Christophe Munyaderu a salué les efforts des FARDC.

Cet activiste des droits de l’homme a en outre plaidé pour l’intensification des opérations de traque de ces rebelles notamment sur les voies principales.

L’armée a, pour sa part, réaffirmé sa détermination de mettre fin aux aventures des ADF dans les territoires d’Irumu et Mambasa (Ituri).

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner