Mai-Ndombe : 7 morts à la suite des affrontements entre Tékés et Yaka à Miboro

Sept personnes ont été tuées jeudi 18 aout dans les affrontements interethniques entre les peuples Téké et Yaka dans le village Miboro, territoire de Kwamouth (Mai-Ndombe).

Des sources locales rapportent qu’il y a aussi, à côté de ces morts, des blessés graves. 

Le vice-président de la société civile de Kwamouth, Martin Suta a déploré ces morts et plaide pour une implication urgente du gouvernement en vue de la restauration de l’autorité de l'État et le rétablissement de la paix dans cette partie du pays.

« Bien avant, ils avaient déplacé leurs femmes. Ce sont les hommes seulement qui sont restés pour attendre l’arrivée des Yaka parce qu’eux avant d’arriver, ils vous annoncent par des lettres et des tracts que nous allons passer tel jour. Alors le village aussi se prépare en conséquence avec les armes civiles. Et aujourd’hui il y a eu des attaques des Bayaka contre le village Miboro. Il y a eu 7 morts. Ce sont les Yaka qui sont morts. Vivre la perte humaine comme ça, ce n'est pas normal. Nous demandons que l'État congolais puisse s’impliquer pour qu’il y ait la paix dans l'ensemble », a détaillé Martin Suta. 

Mai-Ndombe : déploiement d’une équipe mixte FARDC-PNC pour faire baisser la tension à Kwamouth

Pour sa part, le député provincial élu de Kwamouth, David Bisaka qui confirme ces accrochages ayant causé mort d’hommes au village Miboro, s’est réservé de préciser le nombre de ces morts. 

Après les combats de mercredi dernier, occasionnant 4 blessés graves au village Iduma dans le territoire de Kwamouth, les habitants du village Miboro situé à près de 40 km de la cité de Kwamouth, ont passé la matinée du jeudi 18 août dans la psychose totale.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner