Masisi : la milice Nyatura accusée d’avoir recruté environ 400 personnes à Bashali Kaembe

L’ONG Umoja Africa a accusé, lundi 22 août, les Maï-Maï Nyatura d’avoir recruté environ 400 personnes, au groupement Bashali Kaende, dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu).

Selon cette structure, ces personnes dont une vingtaine de jeunes et d’enfants sont formées par les combattants FDLR.

La même source a indiqué que cette milice a recruté ces personnes aux villages Muheto, Busihe, Kalonge, Kahanga et Miandja.

« En date du 6 aout dernier, il y a eu lancement de la formation militaire qui se passe au niveau de Miandja, qui regroupe les jeunes, les adultes et les enfants. Environ 400 qui sont en train d’être formés à travers des instructeurs FDLR. En date du 21 aout, au niveau de Kausa, le président du même groupe a lancé la deuxième vague de recrutement des jeunes et des enfants qui seront affectés comme des agents de la police », a indiqué le directeur de l’ONG Umoja Africa, Espoir Kitumaïni.

Il a également demandé aux autorités de sortir les enfants enrôlés dans ce groupe et de restaurer la paix, afin d’empêcher ainsi de nouveaux recrutements :

« Nous appelons les autorités à prendre leurs dispositions urgentes afin de restaurer la sécurité dans cette zone de Bashali Kaembe », a-t-il ajouté. 

Radio Okapi a tenté en vain de joindre les autorités administratives de Masisi pour avoir leur réaction à ce sujet.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner