Bunia : le calme rétabli à la prison centrale après le soulèvement des détenus

Le calme est revenu  mardi 30 aout à la prison centrale de Bunia (Ituri) après le soulèvement d'un groupe de détenus, lundi 29 aout dans l'apres- midi. Ces derniers contestaient l'interpellation de leur représentant appelé communément ‘’Kapita général’’, par l'auditorat militaire.

Les détenus ont cru à son transfèrement vers une autre prison de la RDC, a indiqué le directeur de la prison, Camille Zonzi.  

Ce qui a suscité la colère des détenus qui sont montés sur le toit en jetant des projectiles sur des agents de l'ordre. La police a répliqué par des tirs de sommation pour maitriser les manifestants avant l'intervention de l'unité commandos des FARDC.

Il y a eu des blessés parmi les détenus et le portail d'une cellule a été endommagé, indique le directeur de cette prison.

« Le soulèvement a poussé les détenus à monter sur la toiture, parce que nous avons des blocs et des blocs. Ils ont commencé à lancer des projectiles. L’armée ainsi que la police, comme étant donné qu’elles sont en train d’assurer la sécurité à la prison, ont tiré des coups de sommation. Il n’y a eu que trois blessés par projectiles. La balle n’a atteint personne. Mais la situation est sous contrôle et s’est normalisée » a précisé Camille Zonzi.  

L'administration pénitentiaire a décidé  mardi 30 aout de suspendre les visites à la prison centrale de Bunia, en attendant le rétablissement complet de l'ordre.

Entretemps, à la suite de ce soulèvement, des voix s'élèvent pour demander le désengorgement de cette prison qui compte à ce jour plus de deux-mille-nonante trois détenus pour une capacité théorique de cinq-cents places.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner