Ituri : environ 7 000 enfants déplacés ne sont pas inscrits dans les écoles à Bunia

Environ 7 000 enfants déplacés sur les neuf mille du site de Kigonze à Bunia (Ituri) ne sont pas inscrits dans les écoles de cette ville alors que la rentrée scolaire est, depuis lundi 5 septembre, effective.

Le comité local des déplacés de Kigonze a publié ces chiffres ce lundi jour-même de la rentrée des classes.

Selon cette structure, la plupart de ces enfants n’étudient pas depuis 4 ans.

Cette situation inquiète leurs parents qui plaident pour l’instauration d’une paix durable en Ituri pour leur permettre de retourner dans leurs milieux d’origine.

De nombreux enfants en âge scolaire du site de Kigonze passent leur journée au centre de la ville de Bunia où, ils se livrent à la mendicité.

D’autres aident leurs parents dans les petits commerces pour la survie de leurs familles.

Une déplacée rencontrée sur le site affirme que ses deux enfants ont déjà passé deux ans sans étudier faute de moyens :

« Trois enfants ont l’âge scolaire mais ils n’étudient pas. Je n’ai pas de moyens de les scolariser. Je réalise les travaux journaliers pour nourrir les enfants et les inscrire est difficile ».

Il y a deux ans, le gouvernement provincial de l’Ituri avait construit, dans le site de Kigonza, 6 salles de classe d’une capacité d’accueil total d’environ 300 élèves.

Le secrétaire du site de Kigonze, Shave Marata demande aux autorités de construire d’autres bâtiments pour accroitre la capacité d’accueil de cette école mais surtout de rétablir la paix dans leurs entités de provenance.

« Les enfants qui étudient représentent 30% et nombreux n’étudient car ils n’ont pas trouvé de places dans notre école. Et ces enfants sont devenus délinquants. Nous demandons au gouvernement d’ajouter le nombre de salles au site pour que les enfants ne continuent pas d’errer dans la rue », a déclaré Shave Marata.

Par ailleurs, dans le territoire voisin de Djugu, la rentrée scolaire 2022-2023 n’a pas été effective dans plusieurs villages à la suite de l’insecuité..

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner