Goma : colère des passagers de la CAA, plusieurs fois débarqués

 Les passagers de Compagnie africaine d’aviation (CAA), plusieurs fois débarqués, ont exprimé leur colère jeudi 8 septembre à Goma (Nord-Kivu). Cet acte de la compagnie se justifie par la perturbation des vols due à la carence du carburant.

Le jeudi à Goma, les passagers de CAA débarqués pour la troisième fois consécutive ont pris d’assaut l’aéroport. Ces voyageurs à destination de Kinshasa et de Lubumbashi déclarent avoir payé les billets depuis une semaine maintenant. Mais, arrivés à l’aéroport, pas de vol pour les ramener à leurs destinations respectives.

L’un d’eux évoque le problème de prise en charge :

« L’ordinaire du lieu, en tant que gouverneur, peut nous rassurer si nous pouvons avoir un lieu pour dormir et manger jusqu’au jour où nous allons partir de cette province ».

Ce manque de vol cause des ennuis pour certains qui avaient des rendez-vous de service. D’autres encore évoquent des perturbations de tout genre :

« Cela impacte sur le plan financier, au niveau des temps. Quand on débarque quelqu’un, il va dormir où. C’est perturbant. Que CAA mette de l’ordre dans sa façons de faire ».

Les responsables de CAA à Goma qui reconnaissent le problème, apaisent les voyageurs.

« Je vous présente les excuses au nom de la compagnie. Ce que je peux vous demander c’est de la patience. Ce qui est possible et qui existe, c’est de procéder au remboursement. Ce n’est pas notre souhait. Vous dire que je vais vous prendre en charge, c’est impossible », indique l’un des responsables de CAA qui s’adressait aux passagers en colère.

Face à ces cris d’alarmes, le gouverneur de province du Nord-Kivu rappelle que le  problème de carburant touche toute la République. Il appelle ces passagers à la patience.

Lire aussi sur radiookapi.net: