Pénurie de carburant : la situation s'améliore dans certaines parties de Kinshasa


La pénurie de carburants rentre dans sa deuxième semaine dans la ville de Kinshasa. Selon un reporter de Radio Okapi, une nette amélioration est constatée ce mardi 13 septembre dans les stations-services de certaines parties de la capitale.

Dans la partie Ouest, la situation commence à se normaliser petit à petit dans les stations-services.  

Des stations-services de l’UPN jusqu’à la SOCIMAT, en passant par Ma campagne et Kintambo-Magasin, l’engouement n’est plus le même.
Les conducteurs ne se battent plus pour se ravitailler. Un chauffeur de mini-bus, la trentaine révolue, rencontré à la station du rond-point SOCIMAT, témoigne :

 ''Aujourd’hui, c’est normal dans certaines stations-services. J’ai eu le carburant aussitôt arrivé et je suis reparti. Donc, il y en a. Mais la semaine passée, c’était très difficile pour avoir le carburant, c’est pourquoi on demandait déjà 1 500francs congolais de Magasin jusqu’à Zando (Grand Marché), mais aujourd’hui là c’est à 1 000 francs congolais . Si tu demandes à quelqu’un 1 500 francs congolais , il ne va même pas monter dans le bus, il vous dit qu’il y’a plus pénurie de carburant. Je vous dis la semaine passée, c’était très compliqué, on faisait de longues files d’attente devant les stations-services. Un jour, j’étais arrivé à la station à 7h00 pour avoir le carburant à 22h00.   En tout cas, il n’y a pas hausse de carburant aux stations-services, moi j’achète dix litres à 25.000 francs congolais  comme avant''.

Si la semaine passée, les Kinois pouvaient débourser jusqu’au triple du prix normal de la course pour se déplacer, ce n’est plus le cas cette semaine. 

''La semaine passée, on payait 2000 francs congolais de Sakombi jusqu’à Victoire. Mais, aujourd’hui le prix est redevenu presqu’à la normale, donc 1000 francs congolais comme d’habitude. Aujourd’hui j’ai même vu le prix du bus de Kintambo Magasin vers Zando, c’est à 1000 francs congolais par rapport à la semaine passée, c’était à 2000 francs congolais''.

 Le commandant de la police ville de Kinshasa avait mis en garde la semaine dernière les conducteurs qui majoreraient le prix du transport, alors que le ministre des Hydrocarbures a rassuré que la situation serait totalement décantée d’ici peu.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner