Le Président Tshisekedi devra « inviter la communauté internationale à condamner les pays qui soutiennent les rebelles » (Analyste)

Frédéric Amani, chercheur associé en Sciences politiques et relations internationales à l'Université de Lubumbashi estime que le Président Félix Tshisekedi devrait, dans son discours, inviter la communauté internationale à « condamner les pays qui soutiennent les mouvements de rébellion ». 

Il fait cette analyse alors que le Président Félix-Antoine Tshisekedi s’exprime ce mardi à la  77ème assemblée générale des Nations unies.  

« Le discours du Président Félix Tshisekedi peut être compris à deux niveaux : faire un plaidoyer à la communauté internationale par rapport au conflit à l’est de la RDC et inviter la communauté internationale à soutenir les efforts congolais pour rétablir la paix et la sécurité à l’est du pays et dans la sous-région des Grands Lacs. Mais aussi une interpellation vis-à-vis de la communauté internationale par rapport à ce que l’on peut qualifier d’une politique de deux poids deux mesures et inviter la communauté internationale à condamner les pays qui soutiennent les mouvements de rébellion notamment le Rwanda au regard du rapport des experts des Nations unies », analyse Frédéric Amani. 

Ce chercheur associé en Sciences politiques et relations internationales à l'Université de Lubumbashi note qu’au-delà de l’agression de la RDC par le Rwanda via le M23, le retrait ordonné et coordonné de la MONUSCO devrait aussi figurer parmi les points essentiels de son allocution.  

« Le Président Tshisekedi va aussi s’exprimer sur les récentes manifestations anti-MONUSCO. Il va profiter de l’occasion pour les condamner devant ses paires à la tribune des Nations unies. Il va aussi profiter de l’occasion pour vanter les progrès réalisés par la RDC dans la consolidation de la paix et de la sécurité à l’est du pays et afficher cette volonté du gouvernement  de s’appuyer sur les acquis de la MONUSCO pour aller de l’avant. Et pour que le départ progressif soit ordonné et coordonné de sorte qu’après le départ de la MONUSCO, qu’il n’y ait pas l’installation d’un chaos », ajoute-t-il.  

Classé 13e dans l'ordre de prise de parole, le Président Félix Antoine Tshisekedi s'adresse à la tribune des Nations-Unies ce mardi 20 septembre à 18 heures locales, soit 23 heures de Kinshasa, annonce la Cellule de communication présidentielle. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner