Kisangani : une vingtaine des présumés "Kuluna" conduits à la prison centrale


Vingt-quatre présumés malfaiteurs, « Kuluna », ont été conduits lundi 19 septembre à la prison centrale de Kisangani (Tshopo), où ils seront entendus par les magistrats du parquet de grande instance. Cette incarcération intervient après leur présentation par la Police nationale congolaise (PNC) au maire de Kisangani, Jean-Louis Alasso.

Selon le colonel Floribert Kingombe, commandant de la police urbaine de Kisangani, les prévenus ont été arrêtés à divers endroits de la ville, où ils opèrent régulièrement. Il s’agit notamment au Quartier Plateau-Boyoma, au Quartier des Musiciens, aux abords de l’Immeuble Zambeke, au centre-ville, ainsi qu’au beach IAT, au bord du fleuve Congo.

Ils ravissent des téléphones, des sacs à mains ainsi que beaucoup d’autres biens de valeur de leurs victimes. D’autres sont accusés également de viol, poursuit-il.

A la prison centrale de Kisangani, où ils sont détenus, ils seront auditionnés par les magistrats du parquet, qui décideront par la suite de leur sort.

Certains Boyomais, ayant assisté à leur présentation à l’autorité urbaine, saluent cette action de la police. Cependant, ils aimeraient que justice soit rendue et que ceux qui sont reconnus coupables des   faits qui leur sont reprochés purgent effectivement leurs peines en prison.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner