Rutshuru : suspension de manifestation contre la prise de Bunagana, après les assurances des FARDC

Après les assurances des autorités militaires du Nord-Kivu, la société civile de Rutshuru a suspendu, samedi 24 septembre, les manifestations contre la prise de Bunaga.

Le président de cette organisation citoyenne a levé cette option après que le commandant du secteur opérationnel Sokola 2, général de brigade Clément Bitangalo a annoncé la reprise, dans un bref délai, des opérations contre le M23.

Après cet échange, Jean-Claude Bambaze a annoncé la reprise de certaines activités socio- économiques dans cette contrée.

Toutefois, les activités scolaires et le paiement des taxes et impôts restent suspendues, a-t-il souligné. 

« Ce samedi 24 et dimanche 25 septembre, il n’y aura pas de sit-in. Le vendredi 23 septembre, le Commandant Sokola 2, le général Clément Bitangalo est arrivé. Il a expliqué aux manifestants que tout est en train d’être mis sur pied pour récupérer toutes les zones sous contrôle du M23 notamment Bunagana ; bien entendu, il n’a pas dit le jour parce que ça c’est un secret militaire. Mais, au moins, il a été rassurant qu’ils aillent le faire. Et à partir de cette assurance, à partir de l’appel de la société civile au niveau de la province, nous avons juge mieux, de suspendre un peu pour ces deux jours », a indiqué Jean Claude Bambaze.   

La société civile justifie cette suspension également pour obtempérer à l’appel de la société civile provinciale aux deux journées villes mortes décrétées pour lundi et mardi prochain. 

La société civile de Rutshuru et les comités des déplacés avaient organisé à un sit-in jeudi 22 et vendredi 23 septembre devant le bureau de l’AT de Rutshuru.

C’est pour exiger la reprise de la cité de Bunagana, afin de permettre le retour des milliers de déplacés dans leurs milieux de vie.

Au deuxième jour de ce sit-in, le vendredi 23 septembre, une personne a été tuée et une autre blessée par balles tirées par la police qui dispersait les manifestants. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner