Kisangani : les étudiants de l'UNIKIS dans la rue pour réclamer l'énergie électrique


Les étudiants de l’Université de Kisangani (UNIKIS) dans la province de la Tshopo ont manifesté ce lundi 26 septembre sur la route principale reliant le centre-ville au quartier Plateau médical.
Ils ont allumé du feu sur la chaussée à la hauteur du bâtiment administratif de cet établissement d’enseignement universitaire, perturbant ainsi la circulation sur cette voie publique qui mène vers de grands hôpitaux et un quartier résidentiel.

ils ont manifesté pour dénoncer la non-satisfaction de leur requête adressée aux autorités afin d’aligner le campus universitaire sur la liste des sites stratégiques devant bénéficier du courant électrique pendant cette période de délestage drastique causée par l’insuffisance de l’énergie électrique.

La centrale hydroélectrique de la Tshopo ne fournit actuellement que 4 mégawatts sur les 19 produits en temps normal, lorsque les trois groupes de la centrale sont opérationnels.  

Les mêmes étudiants avaient marché le 19 septembre pour exiger que leur établissement soit retenu sur la liste des sites stratégiques devant bénéficier prioritairement de l’électricité fournie par la Société nationale d’électricité (SNEL). 

Ils se sont ainsi exprimés à la suite des délestages intempestifs qui affectent la ville de Kisangani et donc, aussi leur site universitaire. 

Ils avaient rencontré le coordonnateur adjoint de l’équipe du service minimum du gouvernorat de province à qui ils avaient remis un mémorandum qui revenait sur leurs revendications.  

Pour les étudiants de l’UNIKIS conduits par leur coordonnateur, Éric Yalufa, le manque d’électricité au campus central leur avait causé beaucoup de préjudices, notamment sur les plans académique et social. 

Sur le plan académique, ils affirmaient être en difficulté pour réaliser les travaux scientifiques.  

Sur le plan social, l’obscurité occasionnait l’insécurité sur le site universitaire et qu’ils ne pouvaient pas, en outre utiliser les réchauds et autres plaques électriques pour la cuisson des aliments. Ils ne pouvaient pas  non plus utiliser les fers à repasser après la lessive de leurs habits. 

Ces problèmes n’ont pas trouvé solution. D’où la reprise des manifestations.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner